Orgue néoclassique de tribune (Rousseau)

Eglise du Divin-Sauveur

Clavier  / Orgue néoclassique de tribune (Rousseau) - Eglise du Divin-Sauveur
Buffet  / Orgue néoclassique de tribune (Rousseau) - Eglise du Divin-Sauveur
Architecture, lieu, configuration  / Orgue néoclassique de tribune (Rousseau) - Eglise du Divin-Sauveur
 Cliquez sur une image pour l'agrandir
L'INSTRUMENT
Buffet - Emplacement En tribune, au centre pour le meuble ancien et sur le côté gauche pour le buffet récent
Buffet - Style Classique et moderne
Description du buffet Meuble central : trois plates-faces (7, 9 et 7 tuyaux) séparées par deux tourelles de 5 tuyaux chacune. Sculptures diverses dont cul-de-lampe, frontons au-dessus des plates-faces, minis frontons au pied des tuyaux, entablement à mi-hauteur. Sommets des tourelles manquent. Sur les faces latérales, il y a des portes aux deux étages, à l'arrière il y a des panneaux divers en aggloméré et un plafond. Meuble latéral : les jeux de Pédale sont présentés sans buffet, les tuyaux formant leur propre décor sur socle en chêne avec panneaux en Multiplex.
Console - Date de réalisation 1966
Console - Style Moderne
Console - Description Meuble en chêne et Multiplex, faces planes, avec volet de fermeture à lattes de bois et pupitre apparent
Console - Situation Renversée devant le meuble central
Console - Matériaux Chêne et Multiplex
Date de construction 1966
Date/Epoque de l'entretien N’est plus entretenu
Tempérament  Egal
Acoustique Généreuse
Facteur(s) André Rousseau, Emil Verschueren
L'INSTRUMENT
Date de construction 1966
Buffet - Style Classique et moderne
Console - Style Moderne
Facteur(s) André Rousseau, Emil Verschueren
HISTORIQUE DE L'INSTRUMENT
Historique En 1966, les Sœurs de Notre-Dame (coin de la rue de l’Arbre Bénit et de la rue Mercelis à Ixelles) vendirent une partie de leur couvent dont la chapelle. L’orgue, construit par Merklin, en 1857 et restauré par Haupt en 1934 (qui en réduisit les proportions) fut acheté par le facteur Alphonse Joris de Hasselt qui cherchait à le revendre.
Suite à sa récente démission à la tribune de la Collégiale Sainte-Waudru à Mons où il fut titulaire de 1954 à 1963, Paul Barras rêvait d’acquérir un orgue et pensait l’installer dans un chalet au fond de son jardin à Chaumont-Gistoux. Son cousin l’en dissuada.
Paul Barras décida toutefois d’acheter l’instrument des Sœurs de Notre-Dame et obtint l’autorisation de le placer sur la tribune de l’église du Divin Sauveur, paroisse s’étendant sur les communes de Woluwe-Saint-Lambert et de Schaerbeek. Cette église possédait un orgue de piètre qualité (Slootmaeckers) et Joris le démonta, espérant le revendre à un particulier.
L’orgue des Sœurs de Notre-Dame, dorénavant propriété de Paul Barras, fut livré en caisses par Joris et c’est André Rousseau, accordeur de pianos et facteur d'orgues de la région de Manage, qui le remonta sous la surveillance de l’expert Georges de Martelaere (gantois d’origine, professeur d’accordage à l’Institut des Aveugles. Son père fabriquait des orgues de kermesse).
Une convention fut signée entre la Fabrique et le propriétaire. Dès l’installation, l’instrument fut doté d’un nouveau pédalier qu’André Rousseau fit construire par un menuisier de Manage. Un sommier électrique de cinq jeux fut construit et placé dans l’arcade latérale du jubé. La Pédale nouvellement construite comprend les jeux suivants: Bourdon 16’(provenant du Grand-orgue), Flûte 8’, Flûte 4', Mixture 3r (provenant du Grand-orgue), Bombarde 16’. Les claviers mécaniques à l’origine, ne pouvant, selon l’expert, résister à l’action du chauffage, il fut donc décidé d’électrifier les commandes de traction, les sommiers restant toutefois à registres. Une nouvelle console est livrée par la maison Laukhuff.
Les deux sommiers à glissières furent garnis comme suit :
- Grand-Orgue : Montre 8’, Bourdon 8’, Prestant 4’, Flûte 4’ (nouvelle), Doublette 2’,
Larigot 1'1/3 (nouveau), Mixture 3r (nouvelle), Trompette 8’.
- Positif (sans boîte expressive par manque de place) : Bourdon 8’ (nouveau), Flûte 4’, Flûte 2' (nouvelle), Sesquialter 2r (nouvelle), Cymbale (nouvelle), Régale 8’.
Au cours des années 1970, l’entretien de l’instrument fut confié à la firme Verschueren de Tongres, qui ajouta un Basson 16' au pédalier et y supprima la Mixture. En 1985, plusieurs jeux furent renouvelés: - au Grand-Orgue: le Prestant, la Doublette, la Mixture et la Trompette, ainsi que la partie supérieure de la Montre. - au Positif : la Sesquialter et la Cymbale, tandis que la Régale fut remplacée par un Hautbois.
En Pédale, le Basson 16' fut supprimé et la Bombarde 16', munie de corps à mi-longueur.
L’instrument fut recouvert d’un toit. L’harmonisation fut revue par Karl Glockner.
Lorsque Paul Barras prit sa retraite en juin 1988, il céda l’instrument à la paroisse.
Sa composition finale est la suivante :

Grand-Orgue Positif Pédale

Montre 8 Bourdon 8 Sous-basse 16
Bourdon 8 Flûte à cheminée 4 Flûte 8
Prestant 4 Flûte 2 Choral-flûte 4
Flûte 4 Sesquialter 2 rangs Bombarde 16
Doublette 2 Cymbale 2 rangs
Larigot 1'1/3 Hautbois 8
Mixture 3 rangs
Trompette 8

P + I Tutti Annulateur Trompette
P + II Vibraphone (= trémolo II) Annulateur Hautbois
I + II Annulateur Bombarde
Claviers de 56 notes, pédalier de 30 notes
________________________________________________________________________________

Source : Bernard CARLIER, Une redécouverte: l'orgue du Divin-Sauveur à Woluwe-Saint-Lambert, in, L'Organiste, 39e année, n° 154, pp. 55-56.

D'après Paul Barras (contact avec François Houtart) :
l'orgue n'est plus d'entretenu depuis 1993. Paul Barras avait été mis au courant de la vente de l'instrument par le professeur d'accordage de l'Institut des Aveugles. Après quelques mois, l'orgue, repris par Jooris de Hasselt, arrive en 1966 au Divin-Sauveur et c'est André Rousseau qui en fera le montage, apportera des modifications de jeux et qui l'entretiendra jusqu'en 1973. Après lui, ce sera Karl Glockner, harmoniste chez Verschueren.
A l'origine il s'agit d'un instrument mécanique à deux claviers avec des jeux de Pédale empruntés au clavier. On l'attribuerait à Pierre Schyven, les premières transformations étant de Joris.
L'organiste du Divin-Sauveur était Richard Maane qui n'utilisait pas le grand orgue et qui a quitté peu de temps après pour aller à Saint-Julien semble-t-il.
De 1970 à 1988, Paul Barras joue le dimanche (pas régulièrement) la messe grégorienne avec M. Wampach comme dirigeant.

C'est en 1968 que commence l'organisation de concerts d'orgue "Les mardis du mois de mai". De nombreux organistes belges et étrangers sont venus se produire dont Michael Schneider, Jean Guillou (offrande musicale de Bach + improvisation sur quatre thèmes), Marie-Claire Alain, Pierre Cochereau, Léopold Sluys, Jozef Sluys, Stanislas Deriemaker, Luc Dupuis, François Houtart, Flor Peeters (dans ses oeuvres), E. Marchand, Dominique Bodson (dans des oeuvres de Paul-Baudouin Michel), Elisabeth Tornburn, Félix Snyers avec André Philippe à la trompette, Kamiel D'Hooghe, etc. Des choeurs sont également venus se produire dont certains en provenance d'Aix ou de Waterloo (Pastoureaux).
En 1986, l'orgue est restauré et subit des changements de jeux. C'est l'occasion de donner un concert en collaboration avec l'Académie de Musique de Woluwe-Saint-Lambert dirigée, à l'époque, par Paul-Baudouin Michel, directeur. Paul Barras jouera le Boléro de Ravel en vue d'illustrer les différents jeux de solo de l'orgue.
"Transphonie pour 5 nefs" (éditée au Cebedem) est une oeuvre de Paul-Baudouin Michel qu'a jouée Paul Barras, notamment au Divin-Sauveur et à la cathédrale de Namur.

L'orgue a également servi pour les cours d'académié de 1968 à 1988, époque où Paul Barras en était le professeur. Celui-ci a encore joué quelques messes jusque 1992. Il est depuis 2004 organiste à la chapelle de Linthout.

Paul Barras a réalisé environ 170 prises de son dont certaines d'une heure et demi dont il a conservé 70 à 80 enregistrements au Divin-Sauveur et ailleurs (Notre-Dame de Paris). Outre des oeuvres du grand répertoire, il y a aussi des improvisations sur des thèmes divers.
DOCUMENTATION
Type Enregistrements
Description Environ 70 à 80 prises de son par enregistreurs (en majorité avec Revox) de concerts, et séances où Paul Barras improvise ou joue le grand répertoire de Bach, Vierne, etc.
Références Chez Paul Barras
HISTORIQUE DE L'INSTRUMENT
Historique En 1966, les Sœurs de Notre-Dame (coin de la rue de l’Arbre Bénit et de la rue Mercelis à Ixelles) vendirent une partie de leur couvent dont la chapelle. L’orgue,...
SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES DE L'INSTRUMENT
Consoles
Structure console et pupitre 
Console séparée et renversée avec pupitre en bois monté sur la face supérieure du meuble dans des rails en bois
Nombre de claviers 
2
Etendue des claviers 
56 notes, C - g'''
Description des touches 
Touches en sapin avec recouvrement synthétique
Largeur des touches 
21 mm
Profondeur des touches 
131 mm
Largeur de l'octave 
164 mm
Description des feintes 
Synthétiques
Description des joues ou cadre 
Habillage type chêne ou fruitier clair verni
Etendue du pédalier 
30 notes, C - f'
Matériaux du pédalier 
Pédalier en chêne avec feintes en palissandre ou ébène
Droit, légèrement cintré : C# : 170 mm ré#2 : 135 mm
A plomb d'/d
Surplomb 320 mm
Registres 
Au-dessus des claviers, à bascules plastiques avec inscription gravée en noir. En quatre groupes de gauche à droite :
Accouplements et Tirasse, Pédale, Grand-Orgue et Positif
Accouplements 
Parmi les registres et aux pieds
Combinaisons 
Tutti
Repose-pieds 
Au banc et au-dessus du pédalier
Commande-pieds 
Pistons métalliques sur blocs inclinés, à gauche :
P + I / P + II / I + II
à droite, avec diode :
Annulateur Mixtures / Annulateur Trompette / Annulateur Regal / Annulateur Bombarde
au-dessus de ceux-ci :
Tutti / Vibraphon
Accessoires 
A droite des claviers, plusieurs bascules noires :
Stop - Start (avec diode) pour le moteur
et éclairages :
PEDALIER / PUPITRE / PLAFOND
 
Clavier(s) et Pédalier(s)
  • Nom 
    Grand-Orgue (I)
    Etendue 
    56 notes, C - g'''
    Jeux 
    Montre 8
    Bourdon 8
    Prestant 4
    Flute 4
    Doublette 2
    Larigot 1 1/3
    Mixture 3 rangs
    Trompette 8
    Accouplements 
    I + II
    Particularités 
    Mixture 1'1/3
    Reprises : c, c', c'', c'''
  • Nom 
    Récit ou Positif (II)
    Etendue 
    56 notes, C - g'''
    Jeux 
    Bourdon 8
    Flûte à cheminée 4
    Flageolet 2 (Flûte 2 sur autocollant)
    Sesquialter 2 rangs
    Cymbale 2 rangs (domino décollé)
    Régal 8 (domino décollé)
    Trémolo 
    Vibraphon
    Particularités 
    Cymbale 1/2'
    Reprises : f#, eb', c'', a''
    Régale, en fait un Basson-Hautbois
  • Nom 
    Pédale
    Etendue 
    30 notes, C - f'
    Jeux 
    Sous-basse 16
    Flute 8
    Choral-Flute 4
    Bombarde 16
    Accouplements 
    P + I
    P + II
    Particularités 
    Mixture 4 rangs et Basson 16' ont été enlevés
 
Transmissions
  • Nom 
    Grand-Orgue et Positif
    Notes 
    Electro-mécaniques
    Touches 
    Contacts électriques
    Tracé et matériaux mécanique 
    Contacts électriques dans la console, électro-aimants sous les layes dans lesquelles il y a des soupapes classiques. Boîte à contacts dans le soubassement.
    Description des registres 
    Contacts électriques à la console et transmissions vers des moteurs électriques tirant les glissières
  • Nom 
    Pédale
    Notes 
    Electriques
    Tracé et matériaux mécanique 
    Contacts dans la console puis pistons dans les sommiers
    Description des registres 
    Electriques et pistons aux sommiers
 
Sommiers
  • Nom du clavier 
    Grand-Orgue
    Type 
    A registres
    Implantation 
    Juste derrière la façade du meuble central
    Nature 
    Sommier en deux pièces en chêne avec gravures et glissières, laye tournée vers l'arrière. Faux sommiers soit en chêne, soit en aggloméré sur pilotis en chêne. Dessous du sommier couvert de papier bleu.
    Disposition des tuyaux 
    Disposition diatonique en mitre
    Description de la chape 
    De l'avant vers l'arrière :
    Montre 8'
    Mixture 3 rangs
    Bourdon 8'
    Doublette 2'
    Larigot 1'1/3
    Flûte 4'
    Prestant 4'
    Trompette 8'
  • Nom du clavier 
    Récit ou Positif
    Type 
    A registres
    Implantation 
    A hauteur des tuyaux de façade après le sommier du Grand-Orgue
    Nature 
    Sommier en une pièce en chêne avec gravures et glissières, laye tournée vers l'avant. Faux sommiers soit en chêne, soit en aggloméré sur pilotis en chêne. Dessous du sommier couvert de papier bleu.
    Disposition des tuyaux 
    Diatonique en mitre
    Description de la chape 
    De l'avant vers l'arrière :
    Régale 8' (Basson-Hautbois)
    Cymbale 2 rangs
    Flûte 4'
    Flûte 2'
    Sesquialter 2 rangs
    Bourdon 8'
  • Nom du clavier 
    Pédale
    Type 
    Electropneumatique
    Implantation 
    Parallèles à la façade (perpendiculaire à la tribune)
    Nature 
    Sommier unique pour chaque jeu avec piston pour chaque note
    Disposition des tuyaux 
    Diatonique en mitre et en V pour la Bombarde
    Description de la chape 
    De l'arrière vers l'avant :
    Sous-basse 16'
    Choral-Flûte 4'
    Chape vide
    Bombarde 16'
    Flûte 8'
 
Tuyauteries
  • Nom 
    Grand-Orgue
    Particularités 
    Quelques jeux anciens dont le Bourdon ou la Montre et des jeux assez récents
    Description 
    De l'arrière vers l'avant :
    - TROMPETTE 8'. Neuve, pavillons et pieds en étain. Dans l'aigu, 2 x 4 tuyaux de principal en étain.
    - PRESTANT 4'. Etain, avec oreilles dans le grave et entaille d'accord.
    - FLÛTE 4'. Etain, avec calotte et oreilles. Dans l'aigu, 2 x 4 tuyaux coniques.
    - LARIGOT 1'1/3. Etain, quelques graves avec oreilles, les aigus coupés au ton.
    - DOUBLETTE 2'. Etain, quelques graves avec oreilles, les aigus coupés au ton.
    - BOURDON 8'. Ancien, 2 x 6 tuyaux en bois peints en gris et situés au centre, puis en étain, avec oreilles et calotte.
    - MIXTURE 3 rangs 1'1/3. Etain, avec entaille d'accord, puis coupés au ton. Reprises à c, c', c'' et c'''.
    - MONTRE 8'. C et C# en bois au centre derrière la façade. Puis en zinc en façade de C à a, puis sur le sommier, en étain.
  • Nom 
    Positif
    Particularités 
    Tuyauterie récente avec l'un ou l'autre jeu ancien
    Description 
    De l'arrière vers l'avant :
    - BOURDON 8'. Etain, calotte et oreilles.
    - SESQUIALTER 2 rangs. Etain, tuyaux avec entaille d'accord, puis coupés au ton.
    - FLÛTE 2'. Etain, tuyaux avec entaille d'accord, puis coupés au ton.
    - FLÛTE A CHEMINEE 4'. Ancienne, calotte avec cheminée, puis tuyaux ouverts coupés au ton.
    - CYMBALE 2 rangs. Etain, tuyaux avec entaille d'accord, puis coupés au ton.
    - REGALE 8'. En fait Basson-Hautbois. Pieds et pavillons en une pièce en étain. Pavillon de Basson de C à h, puis pavillon de Hautbois jusque h''. Dans l'aigu 2 x 4 tuyaux ouverts à bouche.
  • Nom 
    Pédale
    Particularités 
    Tuyauterie de diverses provenances et d'époques. Postages en Westaflex.
    Description 
    De l'arrière vers l'avant du meuble :
    - SOUS-BASSE 16'. Tuyaux en bois disposés en mitre.
    - CHORAL-FLÛTE 4'. En zinc, 12 avec écusson de façade, puis plusieurs avec point d'attache sur la face avant, les 6 derniers sont anciens en étain.
    - BOMBARDE 16'. Disposition en V, 2 x 6 pavillons acoustiques en zinc et pieds en bois avec deux faces en papier. Puis pavillon hauteur réelle, cône d'emboîtement couleur rougeâtre, noyau en plomb, pieds en étain, entaille d'accord sur les pavillons.
    - FLÛTE 8'. Disposition en mitre, tuyaux bouchés en chêne avec visse de réglage du vent dans le pied.
 
Alimentation
  • Réservoir ou soufflet auxiliaire 
    Réservoir Grand-Orgue
    Description 
    A deux plis parallèles, situé dans le soubassement du meuble central sous les sommiers à côté de celui du Positif
    Longueur 
    127 cm
    Largeur 
    72,2 cm
    Nombre de poids et type 
    Trois lingots de fonte de 560 X 90 mm chacun
  • Réservoir ou soufflet auxiliaire 
    Réservoir Positif
    Description 
    A deux plis parallèles, situé dans le soubassement du meuble central sous les sommiers à côté de celui du Grand-Orgue
    Longueur 
    126,7 cm
    Largeur 
    72 cm
    Nombre de poids et type 
    Trois barres de métal
  • Réservoir ou soufflet auxiliaire 
    Réservoir Pédale
    Description 
    Soufflet à un pli parallèle situé à l'avant gauche dans le soubassement de la Pédale
    Longueur 
    105 cm
    Largeur 
    75 cm
    Nombre de poids et type 
    Trois barres de métal
  • Réservoir ou soufflet auxiliaire 
    Réservoir Pédale
    Description 
    Soufflet à deux plis parallèles à l'avant droite dans le soubassement de la Pédale
    Longueur 
    Environ / ongeveer 105 cm
    Largeur 
    110 cm
    Nombre de poids et type 
    Cinq barres de métal
 
Trémolos
  • Nom 
    Vibraphon Positif
    Type 
    A soupape
    Emplacement 
    Grande soupape sur le porte-vent
 
Porte-vent
  • Nom 
    Porte-vent principal
    Description 
    A la sortie du moteur, après la boîte à rideau, carton et Westaflex
 
SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES DE L'INSTRUMENT
Console Clavier(s) et Pédalier(s) : 3
Clavier(s) et Pédalier(s) Grand-Orgue (I), Récit ou Positif (II), Pédale
Transmissions
Grand-Orgue et Positif Electro-mécaniques
Pédale Electriques
L'édifice
Eglise du Divin-Sauveur

Eglise du Divin-Sauveur

Adresse : Avenue de Roodebeek, 269
1030 Schaerbeek
Style architectural : Moderne
Construction : 1935-1963
Siècle de construction : XXe
Style architectural : Moderne
Orgue(s) présent(s) dans cet édifice